La police des

Montréalais


Équipe mobile de référence et d’intervention en itinérance (ÉMRII)

En 2009, le Service de police de la Ville de Montréal a créé l’ÉMRII, en partenariat avec le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal. Ce service de deuxième ligne est constitué de six policiers et de cinq intervenants du CIUSSS. 

L’ÉMRII a pour mandat de réaliser un travail de proximité pour rejoindre des personnes en situation d’itinérance ou à risque de le devenir, qui font l’objet d’interventions policières répétées et présentent des facteurs de vulnérabilité.

Les membres de cette équipe veillent également à diriger ou à accompagner ces personnes vers des services appropriés en fonction de leurs besoins, afin d’améliorer leurs conditions de vie et de favoriser leur réinsertion sociale.

Exemple d’un cas pris en charge par l’ÉMRII

Sur une période de 5 mois, une personne a été détenue 22 fois, a nécessité plusieurs transports par Urgences-santé et fait l’objet d’une soixantaine d’appels au 9-1-1 dénonçant un comportement inapproprié dans un lieu public.

Il s’agit d’un exemple caractéristique de plusieurs autres cas pris en charge par l’ÉMRII. Cette prise en charge exige de nombreuses démarches et des arrimages, tant avec les services sociaux et de santé, qu’avec le système de justice.

La force du partenariat

La collaboration avec le CIUSSS du Centre-Sud-de-l'Île-de-Montréal a permis de faire comprendre l’aspect policier des interventions auprès des personnes en situation d’itinérance aux différents acteurs de la santé, et de faire comprendre l’aspect santé des interventions aux policiers, permettant aux organisations de ne plus travailler en vase clos.

Ce partenariat favorise une meilleure concertation des actions à l’intérieur des expertises, des mandats et des limites de chacun des acteurs (système de justice, services sociaux et de santé, milieu communautaire). Il permet de réduire le nombre d’interventions répétitives auprès des mêmes personnes, et indirectement de diminuer les tensions provenant des problèmes de cohabitation.

L’ÉMRII est un bel exemple de l’intégration des pratiques policières dans un continuum de services multisectoriels.

Équipe

L’ÉMRII est constitué de six policiers et de cinq intervenants du (CIUSSS) du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal, soit d’une infirmière, d’un éducateur spécialisé, de deux travailleuses sociales et d’un coordonnateur du volet santé

Cette équipe compte trois duos mixtes à l’intérieur de chacun desquels un policier et un intervenant du CIUSSS partagent un même véhicule de patrouille et interviennent sur l’ensemble du territoire montréalais.

Horaire

Les trois duos mixtes de l’ÉMRII répondent aux appels des patrouilleurs de première ligne ou des partenaires du SPVM, du lundi au vendredi, de jour, en fonction des heures d’ouverture des services complémentaires.

Offre de service

Les duos mixtes de l’ÉMRII accompagnent des personnes en situation d’itinérance ou à risque de le devenir qui font l’objet d’interventions policières répétées vers des organismes de soutien (soins de santé et services sociaux, centres de jour, hébergement, dépannage-nourriture, accompagnement juridique, médiation, ressources communautaires). 

De plus, les membres de l’ÉMRII assurent le suivi des cas chroniques. Ils offrent également un soutien aux patrouilleurs dans le cas de problématiques locales reliées à des cas chroniques. Ils n’interviennent pas en urgence mais en deuxième ligne.

D’autres intervenants policiers et sociaux travaillent au Centre d’enquête Sud du SPVM afin d’assurer les liens avec le système judiciaire, les agents de probation, les agents de détention, les hôpitaux, les cliniques médicales et les détentions (policiers, palais de justice et centres de transition).

Nombre d’interventions de l’ÉMRII

L’ÉMRII assure annuellement le suivi constant d’une cinquantaine de personnes itinérantes présentant des facteurs de vulnérabilité et faisant l’objet d’interventions policières répétées.

En moyenne, il y a 28 signalements de patrouilleurs de première ligne ou de partenaires par jour pour du soutien ou de la référence concernant des personnes en situation d’itinérance qui ne font pas l’objet d’un suivi intensif par l’ÉMRII. Dans ces cas, l’équipe évalue la situation et offre un soutien pour une réponse adaptée. Au total, l’ÉMRII traite annuellement 1 400 signalements de patrouilleurs de première ligne ou de partenaires.

Pour joindre l’ÉMRII

Téléphone : 514 280-2231
Courriel : emrii@spvm.qc.ca

En savoir +

Publications
Personnes en crise ou avec l’état mental perturbé
Personnes en situation d’itinérance

Autres pratiques policières innovantes au sein du SPVM
Équipe de soutien aux urgences psychosociales (ÉSUP)
Formation en endiguement et en désescalade
Patrouilleurs RIC (Réponse en intervention de crise)

Reconnaissance
En novembre 2013, ÉMRII a obtenu une Mention d’honneur lors de la remise des Prix d’excellence du ministère de la Santé et des Services sociaux. Le projet « CSSS Jeanne-Mance et SPVM : duo de choc! » était présenté dansla catégorie Partenariat.

En mai 2011, ÉMRII a gagné le premier prix (ex aequo) du Prix d'excellence Intersection, du ministère de la Sécurité publique.

Dans les médias
Reportage spécial sur EMRII - CTV, 15 février 2017

 


Ville de montréal