La police des

Montréalais


Antiterrorisme et mesures d’urgence

Antiterrorisme... Vous vous demandez « Est-ce que cela veut dire que certains de nos policiers sont des « Jack Bauer1 » en devenir ou encore qu'ils sont sur la trace du fameux « Ben Laden »?

Et bien non! Pas tout à fait. Les membres de la Section antiterrorisme et mesures d'urgence se tiennent à l'affût des dernières nouvelles reliées au phénomène du terrorisme et observent divers événements d'envergure les amenant à mieux préparer la réponse lors du déclenchement des mesures d'urgence. La Section vise à être plus proactif que réactif.

Les membres de cette section sont des policiers qui ont à cœur la sécurité des montréalais et celle de leurs collègues appelés à intervenir dans des événements majeurs. Ils mettent tout en place pour offrir la meilleure réponse policière afin de minimiser les impacts d'un éventuel incident terroriste.

Leurs principaux mandats :

  • Lors d'incident à caractère terroriste, le commandant du module prend charge de la coordination de l'événement.
  • Le module assume le volet recherche et développement relié à son champ d'expertise en établissant une étroite collaboration avec les divers partenaires requis.
  • Il élabore des stratégies et protocoles d'intervention multi-organisationnelles afin d'être aptes à faire face à la menace terroriste.
  • Il conseille la direction en matière de terrorisme.
  • Il coordonne l'achat des équipements spécialisés pour diverses unités du Service de police.
  • En ce qui a trait aux mesures d'urgence, sous l'égide de la sécurité civile, le module a pour mission d'assurer l'ordre, la paix et la sécurité publique lors d'événements d'envergures non criminels. De plus, il assure le maintien de nos services, élabore et coordonne le maintien de l'offre de service lors de telles situations.

Scène CBRN-e

Exercice de déploiement en mesures antiterroristesLes membres de la section sont responsables de mettre sur pied une formation destinée aux premiers intervenants leur permettant d'intervenir sécuritairement et efficacement sur une scène CBRN-e (Chimique, Biologique, Radiologique, Nucléaire et Explosifs). Une formation adaptée aux besoins des partenaires externes est aussi dispensée afin de les sensibiliser à ce phénomène et vise surtout à prévenir, à détecter et à repousser toute menace éventuelle.

Depuis mars 1998, la section dirige les activités du Comité aviseur antiterrorisme de Montréal (CAAM) dont l'objectif est d'améliorer l'état de préparation des intervenants face au terrorisme.

Il travaille également en amont sur des dossiers tels que le transport des matières dangereuses, l'évacuation de la Ville de Montréal en cas de crise, le déploiement des policiers lors d'une pandémie, l'éventualité d'un écrasement d'avion, les vagues de chaleur accablante, l'élaboration et l'application du plan de réponse prévu dans le « Plan québécois de lutte contre le terrorisme », les plans d'intervention locaux, etc.

Tireur actif

La Section antiterrorisme et mesures d'urgence dispense une formation s'adressant aux institutions privées et publiques telles que les écoles, CEGEP, universités, corps policiers municipaux ainsi qu'aux responsables de la sécurité du réseau de la santé ou de bâtiments en hauteur.

À la suite de la fusillade du Collège Dawson en 2006, le Coroner, se référant au programme du SPVM, recommandait aux organisations de mieux s'outiller afin de répondre à de telles situations. Ainsi, en suivant cette formation, les institutions bonifient leur plan de mesures d'urgence en y intégrant un volet consacré aux tireurs actifs.

Le groupe intégré à l'analyse de risques et à la protection de sites (GARPS)

Depuis quelques années, les autorités en Amérique du Nord se sentent de plus en plus concernées par la sécurité. Pour cette raison, le SPVM offre son appui aux entreprises canadiennes et aux organismes publics. Le SPVM dispose d'un personnel multidisciplinaire hautement spécialisé et formé à des méthodes reconnues internationalement en matière d'analyse de risque. Il créa donc le GARPS dont le vaste réseau permet d'offrir un niveau d'analyse hors pair. Les services offerts par ces spécialistes tiennent compte de la réalité des entreprises et des grandes tendances mondiales en protection et sécurité en réponse à la menace terroriste.

En conclusion, ce sont des projets visant non seulement à outiller les policiers du SPVM, mais également à éduquer les citoyens auprès desquels ils doivent intervenir afin de rendre les interventions les plus adéquates et sécuritaires possibles. Cette complémentarité est l'objectif poursuivi par le module dans les trois champs d'expertise qu'il possède.

1. Personnage fictif de la série américaine 24 heures chronos.


Ville de montréal