La police des

Montréalais


Opération Cyclope

On veille sur les rues des quartiers

L’opération Cyclope est un programme implanté en 2002 par le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM).

L’opération a pour but de contrer le harcèlement des passants, les comportements importuns et les actes violents associés à la prostitution de rue. Elle vise particulièrement les clients de la prostitution qui sollicitent des services sexuels en adoptant des comportements qui menacent la quiétude des résidents du quartier et la sécurité des personnes qui se prostituent.

Le programme invite les résidents du quartier à rapporter les comportements indésirables qu’ils ont observés, et ce, de manière confidentielle. Les signalements peuvent se faire par internet ou directement au poste de quartier.

Signalez :

  • la sollicitation indue de la part des clients de la prostitution
  • les comportements importuns
  • le harcèlement des passants
  • les actes violents

Vous est invité à décrire l’événement que vous avez observé et à donner des détails sur le client et son véhicule. Relevez le plus d’informations possible :

  • le numéro de plaque d'immatriculation;
  • le type de véhicule;
  • la description du conducteur;
  • l’heure et la date;
  • l’endroit.

Dans tous les cas, un policier entrera en contact avec les clients de la prostitution et les informera des incidences juridiques associées à la sollicitation de services sexuels. Il s’agit d’un moyen dissuasif qui constitue un excellent outil d’intervention. C'est pourquoi votre participation est si importante.

De plus, une enquête plus approfondie peut être entreprise et des poursuites criminelles pourraient suivre.

Quoi faire?

Si une personne est en danger, faites le 911 sans hésiter.

Si vous trouvez une seringue ou des déchets dangereux, composez le 311.

Pour faciliter le dialogue, faites appel aux groupes communautaires du quartier qui offrent de la médiation.

Pour signaler un événement

Communiquez en toute confidentialité avec votre poste de quartier; en personne, au téléphone ou par internet.

Par téléphone : 514 280-01XX
(XX : numéro du poste de quartier)

Choisissez votre quartier et remplissez le formulaire

 


Ce que dit la loi

Loi sur la protection des collectivités et des personnes victimes d'exploitation

La loi insiste particulièrement sur l’importance :

  • de protéger la dignité humaine et l’égalité de tous en décourageant cette pratique qui a des conséquences néfastes sur certains groupes vulnérables, notamment les femmes et les enfants;
  • de dénoncer et d’interdire l’achat de services sexuels parce qu’il crée une demande à cet effet, et décourager quiconque de s’y livrer;
  • d’encourager les personnes qui vendent leurs propres services sexuels à signaler les incidents de violence et à abandonner le milieu de la prostitution;
  • de protéger les collectivités des méfaits liés à la prostitution.

L’article 286.1 C.cr.

Cette infraction sanctionne l’achat de services sexuels moyennant rétribution, en quelque lieu que ce soit, de même que la communication à cette fin. Les clients s’exposent désormais à des poursuites criminelles pour l’achat de services sexuels tarifés, peu importe l’endroit.


Ville de montréal