La police des

Montréalais

Accueil Trouver de l'information Formation RIC (Réponse en intervention de crise)

Formation RIC (Réponse en intervention de crise)

La formation RIC (Réponse en intervention de crise) a pour objectifs de permettre aux policiers du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) de développer une meilleure compréhension des crises humaines et des méthodes pour intervenir auprès des personnes en difficulté; de réduire les blessures potentielles pour les citoyens et les policiers; d’accroître l’efficacité des interventions et de diminuer le nombre d’appels répétitifs.

Ce modèle unique, qui prend en considération différents types de crise, permet aux policiers ayant suivi cette formation, sur une base volontaire, d’intervenir directement avec une personne en crise et de conseiller les autres policiers sur les meilleures pratiques.

Diffusion

Des policiers du SPVM diffusent cette formation, sous la responsabilité de la Division de la formation du SPVM. Parmi les conférenciers invités lors de la formation, il y a des psychiatres, une psychologue et des membres de l’Équipe de soutien aux urgences psychosociales (ÉSUP).

Des personnes dont l’état mental est ou a été perturbé viennent également témoigner de leur expérience, par ex. : un homme avec un diagnostic de schizophrénie, ayant été le premier homme à être patient à Pinel, puis à y être devenu employé par la suite ainsi qu’une femme avec un diagnostic de trouble de la personnalité limite et dissociatif.

Raison d’être

La formation RIC répond à la nécessité d’une plus grande complémentarité des interventions du SPVM avec celles des autres partenaires qui interviennent auprès des personnes en crise ou dont l’état mental est perturbé.

Pour les patrouilleurs,la formation RIC augmente la probabilité d’en venir à une reddition pacifique et de diminuer ainsi les risques de blessure reliés à un emploi de la force autant envers la personne en crise qu’envers les policiers. Les interventions policières efficaces ont aussi un effet à long terme sur les appels répétitifs.


Ville de montréal