Accueil Zone aînés Fraude des grands-parents

Fraude des grands-parents

Au Canada, l’arnaque téléphonique fait des milliers de victimes chaque année. La majorité des personnes visées sont des aînés. Les fraudeurs prétendent être une personne proche de la famille aux prises avec un problème urgent nécessitant une somme d’argent (accident, démêlés avec la justice ou tout autre problème). Les fraudeurs manipulent leurs victimes en leur soutirant souvent plusieurs milliers de dollars.

Méthode utilisée par le fraudeur

Les policiers du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) souhaitent sensibiliser les personnes aînées sur un type de fraude qui les vise particulièrement, soit la fraude des grands-parents, aussi appelée « Besoin urgent d’argent ».  

Le stratagème utilisé par le fraudeur est le suivant :

  • Le fraudeur communique avec la personne aînée en se faisant passer pour un de leurs proches.
  • Il lui demande si elle le reconnaît.
  • Lorsque la personne aînée répond en donnant le nom de la personne qu’elle croit avoir au téléphone, le fraudeur utilise cette identité pour établir un lien de confiance avec celle-ci.
  • Il prétend ensuite être en difficulté, ici ou dans un pays étranger, vivre une situation insoutenable, avoir été arrêté, avoir eu un accident ou être même blessé.
  • Il dit avoir un besoin urgent d’argent pour régler le problème.
  • Il demande alors de lui faire un virement, ou de lui donner de l’argent comptant. Il peut également demander de le faire à quelqu’un d’autre, même à une personne qu’il prétend être son avocat.
  • Il profite des émotions que peut engendrer la situation, afin de soutirer l’argent à la personne aînée qu’il presse de réagir en la suppliant de ne pas en parler à personne.

Conseils de prévention

Le SPVM souhaite rappeler certains conseils de prévention aux personnes aînées ou à leurs proches pour assurer leur protection et les recours possibles en cas de fraude.

  • Soyez à l’affût de ce stratagème frauduleux, en consultant la page Fraudes par index A-Z disponible sur le site Internet du Centre antifraude du Canada, sur le sujet Besoin urgent d’argent.
  • Soyez vigilant si une personne vous appelle et vous demande si vous la reconnaissez. Ne répondez pas et demandez-lui plutôt de s’identifier.
  • Posez-lui des questions personnelles auxquelles seule la personne qu’elle prétend être connaît la réponse, par exemple, son lieu de naissance, un souvenir de famille, etc.
  • Demandez à la personne son numéro de téléphone pour la rappeler ou dites-lui de vous rappeler plus tard, afin que vous puissiez faire des vérifications. En cas de doute, raccrochez.
  • Prenez le temps de vérifier les informations que la personne vous a données en téléphonant à un membre de votre famille, un proche aidant, ou votre service de police local, même si on vous a supplié de ne pas le faire. Ne transférez pas ou ne remettez jamais d’argent, même si on vous presse de le faire et qu’on vous dit que c’est urgent.
  • Rappelez-vous que personne ne peut vous obliger à donner de l’argent. Vous avez toujours le droit de dire « non », même à un proche.

Pour signaler une fraude ou obtenir de l'aide

En cas d’urgence, composez le 9-1-1 pour joindre le SPVM ou votre service de police local si vous habitez à l’extérieur de Montréal.

Pour signaler une fraude, vous pouvez également communiquer avec :

  • le Centre antifraude du Canada, en composant le 1 888 495-8501 ou allant directement sur son site Internet;
  • Info Crime-Montréal, de façon anonyme et confidentielle au 514 393-1133 ou à infocrimemontreal.ca.

Si ce n’est pas urgent, mais qu’elles souhaitent communiquer avec le SPVM, elles peuvent communiquer avec leur poste de quartier (PDQ) en composant le 514 280-01XX (XX correspondant au numéro du PDQ).

Si vous êtes victime d’une fraude, que vous portiez plainte ou non à la police, sachez que vous avez le droit d’obtenir les services du Centre d’aide aux victimes d’actes criminels (CAVAC). Vous pouvez communiquer avec le CAVAC au 514 277-9860, ou consulter son site Internet pour plus de renseignements.

Vous pouvez aussi obtenir de l’aide auprès de la Ligne Aide Abus Aînés,
au 514 489-2287 ou à aideabusaines.ca.