Accueil Trouver de l'information Vérifications policières à des fins civiles et vérification du secteur vulnérable

Vérifications policières à des fins civiles et vérification du secteur vulnérable

Le service aux particuliers est offert aux résidants de Montréal ou à la demande d’un employeur montréalais n’ayant pas de protocole d’entente avec le SPVM.

OÙ ALLER ET QUOI APPORTER

Veuillez vous présenter au :

COMPTOIR DE SERVICES

Quartier général
1441, rue Saint-Urbain 
Rez-de-chaussée
Montréal, Québec H2X 2M6

À compter du mardi 16 juin 2020, le comptoir de services est ouvert sur rendez-vous seulement.
Pour prendre un rendez-vous, veuillez communiquer avec nous par téléphone au 514 280-0002, option 3, ou par courriel à protocoles.entente@spvm.qc.ca.
Veuillez nous laisser un numéro de téléphone où il sera possible de vous joindre du lundi au vendredi de 8 h à 15 h 30.
Le comptoir de services est ouvert du mardi au jeudi, de 7 h 30 à 15 h et est fermé les jours fériés.

Vous devez avoir en main :

  • Deux pièces d’identité valides dont au moins une avec photographie et une avec une adresse valide.  (À défaut d’une adresse valide apparaissant sur l’une des cartes d’identité, une preuve de résidence sera exigée.)

Une preuve de résidence consiste en un des documents suivants :

  • Une photocopie du bail d'habitation
  • Une copie d'une facture ou d'un état de compte d'une compagnie de téléphone, d'électricité ou de câblodistribution, ou d'une facture de taxes scolaires ou municipales sur laquelle apparaissent le nom et l'adresse de la personne

Le tarif est de 105 $ payable en argent comptant, par carte de crédit ou par carte de débit. 

EMPLOIS À L'EXTÉRIEUR DU CANADA

Veuillez noter que selon les règles de la Gendarmerie royale du Canada, il est seulement possible d’effectuer des vérifications de secteur vulnérable pour des emplois à l’intérieur du Canada. Les services de police, même par l'entremise des organismes partenaires, ne sont pas autorisés à effectuer des vérifications de secteur vulnérable pour des emplois à l’extérieur du Canada, même si la personne travaille pour une organisation canadienne.