La police des

Montréalais

Accueil Trouver de l'information Réflecteurs et feux d'éclairage pour vélo

Réflecteurs et feux d'éclairage pour vélo

Selon le Code de sécurité routière, les bicyclettes doivent être munies des réflecteurs suivants en tout temps :

  • un réflecteur blanc à l’avant;
  • un réflecteur rouge à l’arrière;
  • un réflecteur jaune ou blanc à chaque pédale (une bicyclette n’a pas à être munie du réflecteur dans le cas où le cycliste porte une bande réfléchissante autour de chaque cheville ou des chaussures pourvues de bandes réfléchissantes.);
  • à la roue avant, soit d’un réflecteur jaune ou blanc fixé aux rayons de laroue et visible des deux côtés de la bicyclette, soit d’une bande réfléchissante jaune ou blanche fixée de chaque côté de la fourche, soit d’un pneu dont les deux flancs sont réfléchissants, soit d’une jante dont les deux côtés portent une bande réfléchissante continue sur toute la circonférence;
  • à la roue arrière, soit d’un réflecteur rouge ou blanc fixé aux rayons de la roue et visible des deux côtés de la bicyclette, soit d’une bande réfléchissante rouge ou blanche fixée sur chaque hauban, soit d’un pneu dont les deux flancs sont réfléchissants, soit d’une jante dont les deux côtés portent une bande réfléchissante continue sur toute la circonférence.
  • Une remorque tirée par une bicyclette doit être munie soit de deux réflecteurs rouges à l’arrière, aussi éloignés que possible l’un de l’autre, soit d’une bande réfléchissante rouge placée de façon aussi horizontale que possible sur toute la largeur de la remorque.

Toute bicyclette doit également, la nuit, être munie d’un phare blanc ou d’un feu blanc à l’avant et d’un feu rouge à l’arrière, lesquels peuvent être clignotants.

Infractions et pénalités

Agir à l'encontre de ces règles constitue une infraction

Pénalités, plus frais applicables

Réflecteurs


80 $

Éclairage la nuit

Toute bicyclette doit, la nuit, être munie d'au moins un phare blanc à l'avant et un feu rouge à l'arrière.

80 $

En savoir +

Selon l’État du vélo au Québec en 2010, des comptages effectués à Montréal en soirée, en octobre et en novembre 2010, ont indiqué que près d’un vélo sur quatre (22 % et 23 %) était muni d’un feu blanc à l’avant et d’un feu rouge à l’arrière.

Lorsque l’on tient compte des BIXI, c’est un vélo sur trois (35 % et 30 %) qui était correctement équipé.

Les comptages réalisés en octobre ont révélé que 10 % des vélos étaient équipés d’un des feux requis. En novembre, ce taux passait à 21 %.


Ville de montréal