La police des

Montréalais

Accueil Trouver de l'information Prostitution et traite de personnes à des fins d'exploitation sexuelle

Prostitution et traite de personnes à des fins d'exploitation sexuelle

À Montréal, la prostitution et l’exploitation sexuelle s’exercent dans différents milieux notamment dans les agences d’escorte, les bars de danseuses, les salons de massage, dans la rue, etc. et sous plusieurs formes, telle que la prostitution indépendante, contrôlée par le crime organisé ou des proxénètes, la prostitution étudiante et autres. 

Quoi faire?

Même si certaines femmes peuvent tirer profit de ce commerce lucratif, les faits démontrent qu'une grande majorité des femmes se retrouvent dans des situations de violence qu'elles n'ont pas choisies, et dont elles peuvent difficilement se libérer sans aide extérieure.

Vous êtes témoin d’exploitation sexuelle envers une personne?

  • N’hésitez pas à dénoncer cette situation à votre service de police ou anonymement à Info-crimes Montréal.
  • Demandez l’aide de ressources scolaires, communautaires ou de la santé.

Vous êtes dérangé par des incivilités commises par des personnes qui font de la sollicitation sur la rue?

  • Adressez-vous au poste de quartier le plus près ou composez le 9-1-1 s’il y a urgence.

Vous êtes harcelé par des clients de personnes qui se prostituent?

  • Adressez-vous au poste de quartier le plus près ou composez le 9-1-1 s’il y a urgence. 

Aide aux victimes

Si vous êtes victime d’exploitation sexuelle : 

Plusieurs organismes communautaires peuvent vous venir en aide. Mais surtout, parlez-en à des personnes de confiance.

Ce que fait le SPVM

Le SPVM a relevé trois grandes priorités d’actions en matière de prostitution et de traite de personnes à des fins d’exploitation sexuelle. Il s’engage à prioriser ses interventions en lien avec :

  1. L’exploitation sexuelle des enfants à des fins commerciales (ESEC)
  2. La traite des personnes à des fins d’exploitation sexuelle et le proxénétisme de coercition
  3. La cohabitation dans les quartiers sensibles

Le SPVM s'est doté d'un plan d'action pour venir en aide aux victimes d'exploitation sexuelle et faire la lutte  aux personnes qui les exploitent.   

+ Plan d'action directeur sur la prostitution et la traite de personnes à des fins d'exploitation sexuelle - 2014-2016

Plan d'action prostitution

Il est estimé que les personnes prostituées, généralement recrutées localement, sont majoritairement des femmes et des adolescentes qui se retrouvent contraintes à travailler dans le commerce du sexe, et sont exploitées à outrance par des criminels qui agissent à titre de proxénètes. À cet effet, plusieurs réseaux organisés sont établis depuis longtemps dans le marché de la prostitution et sont d'importants fournisseurs de femmes pour l'industrie du sexe (SCRC, 2010). Ils mènent bien souvent des activités interprovinciales en déplaçant les victimes dans des endroits propices d’une ville ou d’une province à l’autre. Cette mobilité leur permet d’occuper un plus vaste territoire, ce qui leur confère une notoriété accrue. C’est, entre autres, de ce fait qu’ils réussissent bien souvent à échapper à la pression exercée par les organismes d'application de la loi.

Depuis les dernières années, nous observons une prise de conscience collective quant à la gravité des conséquences de l’exploitation sexuelle sur les victimes.

C’est dans ce contexte que le SPVM a entrepris de revoir ses orientations en matière de prostitution et de traite de personnes à des fins d’exploitation sexuelle.


Ville de montréal