La police des

Montréalais


Harcèlement

Le harcèlement est souvent associé à l’intimidation. Il peut prendre différentes formes :

  • Effectuer ou faire effectuer des appels téléphoniques répétés pour harasser un individu (harcèlement téléphonique)
  • Suivre une personne de façon répétée
  • Communiquer directement ou indirectement de façon répétée avec un individu
  • Surveiller un endroit fréquenté par une personne
  • Se comporter de manière menaçante à l’égard d’une personne

De plus, pour qu’il s’agisse de harcèlement, une personne doit craindre pour sa sécurité ou celle d’une de ses connaissances, compte tenu du contexte.

Conseils

  • Ignorer la personne qui vous intimide
  • S’éloigner d’elle
  • Ne pas répondre à ses provocations
  • En parler à quelqu’un de confiance
  • Éviter de demeurer seul
  • Prendre en note la date et l’heure des comportements intimidants
  • Indiquer clairement votre volonté de ne pas être importuné
  • S’adresser aux policiers ou à des intervenants spécialisés

Vous n’êtes pas tenu de suivre chacun des conseils ci-dessus avant de recourir à la police. Selon votre évaluation de la situation, vous pourriez communiquer avec la police plus rapidement.

Dans plusieurs cas, l’intervention policière doit être réalisée conjointement avec différents intervenants pour faire cesser l’intimidation. Les policiers peuvent vous orienter vers des ressources spécialisées, si nécessaire.

Harcèlement téléphonique

Le harcèlement téléphonique est une forme répandue de harcèlement. Une personne commet du harcèlement téléphonique si elle effectue, ou si elle fait effectuer des appels téléphoniques répétitifs destinés à harceler quelqu’un.

Un plaisantin peut être l’auteur de ces appels, auquel cas il devrait cesser de lui-même assez rapidement.

Conseils     

  • N’indiquer que votre nom de famille et l’initiale de votre prénom dans l’annuaire téléphonique
  • Raccrocher immédiatement lors d’appels importuns et ne répondez pas aux provocations

Si les appels persistent :

  • Indiquer clairement votre volonté de ne pas être importuné
  • Prendre en note la date et l’heure des appels
  • Se procurer un afficheur pour filtrer vos appels
  • Obtenir un numéro de téléphone confidentiel, ou changez de numéro de téléphone, ou faites les deux à la fois
  • Porter plainte à votre poste de police

Vous n’êtes pas tenu de suivre chacun de ces conseils avant de recourir à la police. Selon votre évaluation de la situation, vous pourriez communiquer avec la police plus rapidement.


Ville de montréal