Équipe-école

Création de l’Équipe multidisciplinaire d’intervention dans les écoles

15 septembre 2022

La prévention est cruciale et peut être déterminante dans la vie d'un jeune. Toutes les initiatives de prévention qui peuvent être mises de l'avant pour détourner notre jeunesse de la criminalité sont les bienvenues.

Aujourd’hui, la Ville de Montréal et le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) annoncent le déploiement d’une Équipe multidisciplinaire d’intervention dans les écoles (ci-après appelée équipe-école), plus particulièrement dans des écoles secondaires de Montréal, pour prévenir la violence et l’usage d’armes à feu auprès des jeunes à risque et contribuer à la sécurité dans les quartiers.

Ce projet vient bonifier les services existants offerts par les agents sociocommunautaires des postes de quartier (PDQ) du SPVM et soutenir davantage les intervenants spécialisés. L’Équipe-école agira comme pivot entre les établissements scolaires, les PDQ et les différents acteurs institutionnels et communautaires. Elle pourra orienter les opérations policières et informer les différents milieux des nouvelles tendances et des enjeux en matière de violence commise et subie chez les jeunes en fonction des constats et des dynamiques observés dans chaque quartier.

Selon les principes de responsabilités partagées, cette nouvelle équipe terrain agira comme pivot entre : 

  • le Directeur de la protection de la jeunesse (DPJ) 
  • le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP)
  • le Service de la diversité et de l'inclusion sociale
  • les partenaires de l'éducation
  • les partenaires de la santé et des services sociaux
  • les organismes communautaires.

Avec l'aide des différents partenaires et des familles, l'équipe veut influencer le parcours du jeune en voie de se marginaliser en lui offrant des solutions avisées. Le SPVM croit que ce travail de collaboration contribuera à long terme à faire diminuer le nombre de crimes impliquant des armes.

L’équipe-école devrait être opérationnelle sur le terrain au courant de l’automne 2022.

Rappelons que le SPVM fait de la lutte contre la violence armée sa priorité et poursuit la mise en œuvre de multiples actions pour renforcer le sentiment de sécurité des Montréalais et maintenir le caractère sécuritaire de la métropole.

Contexte

Le projet Équipe-école est l'un des engagements pris par le SPVM lors du Forum montréalais pour la lutte contre la violence armée : s'unir pour la jeunesse tenu à l'hiver 2022.

L’ère numérique actuelle contribue largement à promouvoir l’apologie du recours à la violence armée et cristallise ainsi une culture de banalisation de celle-ci chez les jeunes. Les avantages qu’apportera cette équipe seront d’assurer une meilleure collaboration avec le milieu de l'éducation et de tendre vers plus de convergence et de cohérence dans les interventions ciblées en matière de violence commise et subie chez les jeunes.

Par ailleurs, comme exposé lors du Forum montréalais pour la lutte contre la violence armée à l’hiver 2022, les différentes plateformes virtuelles d'aujourd'hui offrent à la jeunesse des moyens supplémentaires de marginalisation et peuvent devenir des médiums de propagation de valeurs criminelles pour les nouvelles générations. C'est pour ces raisons que le SPVM innovera en incluant à l'équipe un professionnel civil spécialisé en cybercriminalité qui soutiendra les divers acteurs œuvrant en prévention tout en abordant l'angle de la dynamique virtuelle.

Pour conclure, l’équipe viendra aussi consolider les partenariats stratégiques entre le SPVM, les établissements scolaires et les acteurs institutionnels, communautaires et du système judiciaire, et ce, tout en valorisant le maintien et le développement du lien de confiance de ces derniers avec les jeunes.

Ultimement, le SPVM souhaite travailler avec les jeunes afin d'offrir un soutien adapté à leurs besoins, leur permettre d’envisager une alternative à la violence et d’ainsi vivre des succès durables face à cette problématique.

Financement

Le 9 juin 2022, le SPVM a reçu une aide financière de 4,05 M $ sur trois ans en provenance du ministère de la Sécurité publique du Québec afin de créer un projet d’intervention multidisciplinaire en milieu scolaire. La mise en œuvre de ce projet aidera à freiner et prévenir la violence auprès des jeunes. La Ville de Montréal a octroyé une somme de 400 000 $ au projet.

Gouvernance et champ d’action

C’est la Division de la prévention et de la sécurité urbaine du SPVM qui assurera la gouvernance de l’équipe, ce qui facilitera la transmission des orientations en matière de violence armée, que ce soit vers le terrain ou vers la direction.

Concrètement, l'équipe multidisciplinaire d'intervention dans les écoles agira en prévention en fonction des constats et des dynamiques de violence armée observées dans chaque quartier. L'objectif principal sera d'apporter un soutien rapide en bonifiant le service déjà existant et offert par les agents sociocommunautaires des postes de quartier en agissant en amont des situations de violence émergentes. Elle sera également à même d’orienter les opérations policières et d’informer les différents milieux des nouvelles tendances ou nouveaux enjeux en matière de violence commise et subie chez les jeunes.

Toujours en appui aux postes de quartier concernés, l'équipe pourra soutenir les intervenants en leur proposant les meilleures pratiques, mais aussi en participant directement et rapidement aux interventions sur le terrain.

Territoires desservis par l’équipe-école

L’Équipe-école interviendra plus spécifiquement dans les quartiers touchés par la problématique de la violence armée. Elle interviendra là où les besoins se font sentir et travaillera en étroite collaboration avec les agents sociocommunautaires qui, eux, sont présents dans chaque poste de quartier de l’Île de Montréal et sont déjà en lien avec les différentes écoles de leur secteur. Les conseillers en développement communautaire déjà présents dans certains postes de quartier seront également d’excellentes ressources en appui à cette nouvelle équipe-école. Précisons que les membres de l’équipe-école ne seront pas basés dans les écoles identifiées.

Composition de l’équipe-école

L’Équipe-école sera composée de ressources civiles et policières.

Les affichages de postes se feront très prochainement. Pour consulter les emplois civils et poser votre candidature, visitez la page des offres d’emploi de la Ville de Montréal.

Un commandant dédié à la lutte contre la violence armée sera responsable de coordonner l'équipe, d'émettre les orientations stratégiques et d'agir à titre de mandataire corporatif pour les dossiers jeunesse. 

 

Pour les effectifs civils, les postes à pourvoir seront :

> 3 conseillers en développement communautaire (profil criminologie)

Ce sont des professionnels ayant une expertise spécifique au niveau des problématiques sociales qui est complémentaire à celle des autres membres du personnel policier. 

Ils interviendront là où les besoins se font ressentir. Ils travailleront en étroite collaboration avec les agents sociocommunautaires et agents préventionnistes présents dans tous les postes de quartier (PDQ).

> 1 agent de recherche

La personne sera responsable d'effectuer et de rédiger des analyses portant sur les enjeux, les problématiques, le renseignement ou la criminalité touchant les jeunes.

> 1 concepteur réalisateur (programme de formation)

La personne accompagnera l'équipe-école ainsi que la Division de la prévention et de la sécurité urbaine (DPSU) du SPVM dans l'élaboration d'outils de prévention pour les jeunes et destinés aux écoles.

> 1 conseiller en planification (spécialisé en cybercriminalité)

La personne appuiera les divers acteurs œuvrant en prévention tout en abordant l'angle de la cybercriminalité. 

 

Pour les effectifs policiers : 

> 1 lieutenant-détective, responsable de l'équipe

Ses connaissances en termes d'enquête, de processus judiciaire (dont la Loi sur le système de justice pénale pour adolescents) et des mesures extrajudiciaires permettront de consolider l'expertise diversifiée de cette équipe.

> 3 agents de concertation 

Ce sont des policiers préventionnistes spécialisés qui interviendront là où les besoins se feront sentir. 

Ils travailleront conjointement avec les trois conseillers en développement communautaire, mais aussi en étroite collaboration avec les agents sociocommunautaires des postes de quartier.