Accueil Trouver de l'information Caméras de sécurité urbaine

Caméras de sécurité urbaine

 

Le rôle d’une caméra de sécurité urbaine est d’avoir un effet bénéfique sur le sentiment de sécurité des gens qui habitent, transitent ou fréquentent un secteur. Il s’agit aussi d’un outil pouvant servir dans la lutte à la criminalité.

En raison d’une hausse des événements de violence armée dans certains secteurs de Montréal au cours des derniers mois, des caméras additionnelles seront ajoutées au réseau existant.

Nous vous invitons à consulter les deux sections ci-dessous afin d’en apprendre davantage sur le sujet.

Foire aux questions (FAQ)

Question 1.    À quoi sert une caméra de sécurité urbaine?

Réponse : Le rôle d’une caméra de sécurité urbaine est d’avoir un effet bénéfique sur le sentiment de sécurité des gens qui habitent, transitent ou fréquentent un secteur. Il s’agit aussi d’un outil pouvant servir dans la lutte à la criminalité, notamment la lutte à la violence armée. Ces caméras peuvent être utilisées pour des enquêtes policières visant à arrêter les responsables d’actes criminels qui viennent d’être commis. De plus, ces caméras peuvent aussi être visionnées en temps réel et aider les policiers et policières lors de leur travail sur le terrain dans certaines situations.

Question 2.    Il y a combien de caméras de ce type à Montréal?

Réponse : Depuis 2006, 24 caméras de sécurité urbaine ont été installées dans les rues de la métropole. Il est maintenant prévu d’ajouter neuf caméras additionnelles à ce réseau, ce qui portera le nombre total à 33.

Question 3.    Où sont situées ces caméras?

Réponse : Les 24 caméras de sécurité urbaine installées depuis 2006 sont situées principalement dans les arrondissements de Ville-Marie et du Plateau Mont-Royal. Quant aux emplacements des neuf nouvelles caméras, ils ont été choisis à la suite d’une analyse des événements récurrents violents et ceux associés aux armes à feu. La liste complète des emplacements des caméras de sécurité urbaine est disponible dans l'onglet ci-dessous : Emplacements des caméras.

Question 4. Qui est consulté dans la sélection des emplacements de ces caméras?

Réponse : Les postes de quartier et des unités des enquêtes criminelles du SPVM sont consultés dans le choix des emplacements de caméras de sécurité urbaine. Pour les emplacements des nouvelles caméras qui s’ajoutent au réseau, une analyse a permis de prioriser des zones aux prises avec une hausse des crimes de violence et des crimes impliquant des armes à feu. Les commandants des postes de quartier prennent aussi soin d’informer certains organismes partenaires de leur territoire relativement à l’implantation de ces nouvelles caméras.

Question 5. Les images captées par ces caméras sont-elles enregistrées? 

Réponse : Oui, les images sont enregistrées. Elles peuvent ainsi être utilisées pour des enquêtes policières visant à arrêter les responsables d’actes criminels qui viennent d’être commis. De plus, ces caméras peuvent aussi être visionnées en temps réel et aider les policiers lors de leur travail sur le terrain dans certaines situations.

Question 6. Est-ce que ces caméras sont surveillées?

Réponse : La surveillance des caméras est généralement assurée par des policiers ou des cadets qui transmettent rapidement des informations essentielles aux équipes sur le terrain. Les enquêteurs peuvent également visionner les images captées par certaines caméras, dans le but d’élucider et faire progresser des enquêtes.

Question 7.    Ces images peuvent-elles être présentées en cour lors d’un procès?

Réponse : Oui. Ces images peuvent faciliter l’arrestation des responsables d’un acte criminel qui a été commis et être ensuite utilisées comme élément de preuve devant la cour.

Question 8.    Des mesures sont-elles prises pour assurer le respect de la vie privée des citoyens?

Réponse : Bien sûr. Le SPVM accorde la plus haute importance au respect de la vie privée des citoyens ainsi qu’au respect des lois en vigueur relatives à la gestion et la divulgation des enregistrements. Plusieurs mesures sont mises en place pour encadrer l’utilisation de ces caméras :

  • Une signalisation est installée pour avertir les citoyens de la présence d’une caméra.
  • Une caméra n’est jamais dirigée vers un endroit sensible comme une fenêtre ou une façade vitrée.
  • Seul un nombre restreint d’employés peuvent avoir accès aux images.
  • Dans le cas de la recherche d’un suspect impliqué dans un acte criminel ayant été filmé, certaines images peuvent être caviardées avant d’être médiatisées, de manière à protéger l’identité des autres citoyens qui étaient sur la scène de l’événement.
  • Les employés qui sont autorisés à visionner les images filmées reçoivent une formation portant sur le cadre légal entourant le respect de la vie privée des citoyens.

Question 9.    Les caméras de sécurité urbaine sont-elles efficaces? Ont-elles permis de résoudre ou de prévenir des crimes au fil des ans?

Réponse : Oui, elles peuvent servir dans le cadre d’enquêtes policières visant à identifier des individus impliqués dans des actes criminels. Ces caméras peuvent également permettre d’avoir le portrait d’une situation en temps réel et ainsi aider les policiers et policières qui sont sur le terrain.

Question 10.  Ces caméras ont des détracteurs qui affirment qu’elles ne font que déplacer la criminalité. Est-ce vrai?

Réponse : Ces caméras constituent un outil dans la lutte à la criminalité, notamment dans la lutte à la violence armée. Au fil des ans, nous avons pu constater leur utilité, entre autres pour les enquêtes criminelles. En temps réel, elles peuvent aussi aider les policiers et policières sur le terrain dans certaines situations.

Question 11. L’ajout des nouvelles caméras est-il temporaire ou permanent?

Réponse : Il est trop tôt pour confirmer la durée d’implantation des nouvelles caméras de sécurité urbaine. De nombreuses mesures sont déployées à l’heure actuelle pour lutter contre la violence armée à Montréal. Les caméras de sécurité urbaine font partie de ces mesures.

 

Emplacements des caméras

Depuis 2006, 24 caméras de sécurité urbaine ont été installées à Montréal. Elles sont situées aux endroits suivants :

Poste de quartier 21 (Centre-ville)

1. Intersection des rues Saint-Denis et Sainte-Catherine Est
2. Intersection de la rue Saint-Denis et du boulevard De Maisonneuve Est (coin sud-est)
3. Intersection de la rue Saint-Denis et du boulevard De Maisonneuve Est (coin nord-ouest)
4. Intersection du boulevard Saint-Laurent et de la rue Place du Marché
5. Face au 1210, boulevard Saint-Laurent
6. Intersection du boulevard Saint-Laurent et de la rue Sainte-Catherine
7. Face au 1412, boulevard Saint-Laurent
8. Intersection des rues De La Gauchetière Ouest et Clark (passage piétonnier)
9. Intersection des rues De La Gauchetière Ouest et Clark (face au 1051, boulevard Saint-Laurent)
10. Intersection des rues Sainte-Catherine Est et Berri
11. Intersection des rues Saint-Hubert et Sainte-Catherine Est
12. Intersection des rues Sainte-Catherine Est et Saint-Christophe
13. Intersection des rues Sainte-Catherine Est et Saint-André
14. Intersection des rues Sainte-Catherine Est et Saint-Timothée
15. Intersection du boulevard De Maisonneuve Est et de la rue Saint-Hubert

Poste de quartier 22 (Centre-Sud)

16.  Intersection des rues Sainte-Catherine Est et Beaudry

Poste de quartier 38 (Plateau Mont-Royal)

17.  Face au 3515, boulevard Saint-Laurent
18.  Face au 3550, boulevard Saint-Laurent
19.  Face au 3547, boulevard Saint-Laurent
20.  Face au 3651, boulevard Saint-Laurent
21.  Face au 3712, boulevard Saint-Laurent
22.  Intersection du boulevard Saint-Laurent et de la rue Milton
23.  Intersection du boulevard Saint-Laurent et de la rue Prince-Arthur
24.  Intersection du boulevard Saint-Laurent et de l’avenue des Pins


D’ici à la fin de 2021, neuf caméras additionnelles seront ajoutées. Elles seront installées à ces emplacements : 

Poste de quartier 8 (Lachine, Saint-Pierre)

1. Rue Camille, entre les avenues Ouellette et Saint-Pierre

Poste de quartier 15 (Sud-Ouest)

2. Parc Oscar-Peterson

Poste de quartier 30 (Saint-Michel)

3. Intersection de la 24e avenue entre la 50e et 51e rue
4. Parc François-Perrault, près de la bibliothèque municipale

Poste de quartier 39 (Montréal-Nord)

5. Intersection de la rue Pascal et de l’avenue Lapierre
6. Intersection de la rue Pierre et de l’avenue Matte

Poste de quartier 42 (Saint-Léonard)

7. Intersection de la rue Jean-Talon Est et du boulevard de l’Assomption
8. Intersection de la rue Jean-Talon Est et Valdombre

Poste de quartier 45 (Rivière-des-Prairies)

9. Intersection de la Jacques-Rousseau et l'avenue Nicolas-Joly