La police des

Montréalais


Plus de 1 200 jeunes disent Non! à la violence et à l’intimidation

13 juin 2018

Montréal, mercredi 13 juin 2018 − Des élèves provenant de 25 écoles primaires de partout à Montréal étaient réunis aujourd’hui au Complexe sportif Claude-Robillard pour exprimer leur engagement à ne pas accepter la violence, à s’exprimer et ainsi réduire ce phénomène présent dans la vie des jeunes. C’est le but visé par le programme « Unité sans violence », mis en place en 2008 par le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) avec le soutien d'Info-Crime et auquel approximativement 15 000 jeunes ont adhéré depuis ses débuts.

« La violence et l’intimidation sont des fléaux présents dans notre société depuis longtemps, mais ils ont pris une ampleur saisissante avec l’avènement des réseaux sociaux. Voir des milliers de jeunes prendre chaque année le relais de leurs aînés pour désamorcer les conflits dans leur école, porter un message et éviter des bagarres et des blessures est rassurant, non seulement d’un point de vue policier, mais surtout du point de vue de la société au complet », souligne Caroline Cournoyer, inspecteur, Section prévention et sécurité urbaine du SPVM.

Le programme « Unité sans violence » s’adresse principalement aux jeunes de 5e et 6e année du primaire. Chaque élève des écoles participantes reçoit un chandail qu’il porte une journée par semaine tout au long de l’année afin de sensibiliser ses camarades à l’importance de la non-violence. Ce vêtement est l’outil sur lequel est inscrit, sous forme de contrat, l’engagement de l’élève à ne pas tolérer la violence ni à y recourir. Chaque contrat est personnalisé, car l’élève détermine le phénomène de violence qu’il entend combattre. Chacun des participants reçoit un tapis de souris qui l’aide au quotidien à garder en mémoire son engagement. Rappelons que ce projet est inspiré d’une idée originale d’étudiants en techniques policières du Cégep de Sherbrooke et que le SPVM l’a adapté à la clientèle étudiante de Montréal. De plus, il est maintenant implanté dans les écoles du Québec par la Sureté du Québec et à St-Denis, en banlieue nord de Paris, par la Police nationale française.

-30-

 

Information :
Relations médias
Division des communications
Service de police de la Ville de Montréal (SPVM)
514-280-2015


Ville de montréal