La police des

Montréalais


Préposés aux communications d'urgence

Lorsqu’un citoyen de l’île de Montréal compose le 911, son appel est reçu au Centre de communications opérationnelles (CCO) du SPVM.

Les préposés aux communications d'urgence (PCU) jouent un rôle névralgique dans l’organisation des services d’urgence sur l’île de Montréal. Ils sont la porte d’entrée des appels des citoyens puisque chaque appel fait au 911 est reçu par un PCU.

En 2017, les préposés aux communications d’urgence ont traité 1 351 898 appels, dont 423 226 destinés aux services policiers. Le Centre de communications opérationnelles est en fonction 24 heures sur 24, tous les jours de l’année.

Lors d’un appel au 911, le rôle du PCU est d’identifier la nature de l’événement, et ce, dès ses premières questions à la personne qui effectue l’appel. Le PCU transfère ensuite l’appel vers l’intervenant approprié – SIM, Urgences-Santé, STM, SQ, garde côtière, ministère des Transports du Québec (MTQ), Énergir, port de Montréal, Travaux publics de Montréal ou Hydro-Québec. Lorsque l’appel s’adresse au service policier, le PCU s’occupe d’en faire l’analyse complète, puis de le transférer vers le répartiteur policier qui envoie les informations de l’appel vers les postes de travail mobiles (PTM) dans les véhicules de police et sur les ondes radio.

Les appels sont répartis selon leur niveau de priorité et le lieu de l’événement.


Ville de montréal