La police des

Montréalais


Protéger les enfants contre l’exploitation sexuelle sur Internet

05 février 2013

Les parents et le personnel enseignant ont accès à des ressources importantes en cette Journée de la sécurité sur Internet

Logo du Centre canadien de prootection de l'enfanceMontréal, 5 février 2013 : Les enfants et les adolescents passent de plus en plus de temps sur Internet à communiquer avec leurs amis, à se divertir ou à apprendre et à approfondir leur connaissance du monde qui les entoure. Toutefois, comme dans la vraie vie, les parents et le personnel enseignant doivent être pleinement conscients des risques auxquels les enfants et les adolescents pourraient être confrontés sur Internet. C’est pourquoi, en cette Journée internationale de la sécurité sur Internet, le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) attire l’attention des Québécois sur les nombreuses ressources d’information en matière de sécurité internet offertes par le Centre canadien de protection de l’enfance. Ces ressources aideront les parents (et le personnel enseignant) à s’acquitter de la difficile tâche qui leur revient d’élever des enfants et des adolescents dans ce monde de technologie en perpétuelle évolution.

Le Centre canadien de protection de l’enfance – un organisme caritatif national voué à la sécurité personnelle des enfants – s’apprête à lancer de nouvelles fiches de prévention sur le cyberparentage pour aider les parents à réagir à des situations problématiques auxquelles ils sont peut-être déjà confrontés relativement à la sécurité de leur adolescent sur Internet. Ces fiches traitent de sujets comme la protection des jeunes contre le leurre par Internet et le problème grandissant du sexting; elles donnent aussi des pistes pour parler aux enfants des relations saines et de l’établissement de limites appropriées.

« Nous avons tous un grand rôle à jouer pour protéger les enfants sur Internet, souligne Lianna McDonald, directrice générale du Centre canadien de protection de l’enfance. Les parents et le personnel enseignant ont parfois du mal à savoir par où commencer, et c’est pourquoi nous faisons équipe avec le SPVM pour que les Canadiennes et les Canadiens connaissent l’existence des précieuses ressources éducatives que nous avons à offrir pour mieux protéger les enfants. »

De plus, parce que le personnel enseignant a lui aussi un rôle primordial à jouer pour apprendre aux enfants les importantes règles de sécurité personnelle qui les rendront moins vulnérables à la cybermaltraitance, le Centre canadien distribuera gratuitement plus d’un million de documents sur la sécurité internet aux écoles d’un bout à l'autre du Canada. Le SPVM encourage en outre les parents et le personnel enseignant à consulter le site Une porte grande ouverte (www.uneportegrandeouverte.ca) : un site de référence sur la sécurité des jeunes sur internet. On y trouve de l’information âge par âge sur les activités internet favorites des enfants, les risques associés à certaines technologies et les stratégies de prévention qui s’imposent.

« Les sévices faits aux enfants sont inacceptables et ne doivent pas être tolérés par notre société. C’est pourquoi le SPVM a mis en place il y a 10 ans, une équipe dédiée à la lutte contre l’exploitation sexuelle des enfants à des fins commerciales »  de dire l’inspecteur Peter Lambrinakos, chef de la Division des crimes majeurs et économiques du SPVM.   « J’invite donc toute personne témoin d’exploitation sexuelle d’enfants à dénoncer ces actes en communiquant avec nous au 911 ou en répondant de manière anonyme aux questions du formulaire en ligne de Cyberaide.ca. »

Le Centre canadien de protection de l’enfance : La mission du Centre canadien de protection de l’enfance (www.protegeonsnosenfants.ca) est de réduire la maltraitance des enfants en offrant des programmes et des services à la population canadienne. Ses quatre programmes nationaux sont : Cyberaide.ca (www.cyberaide.ca), la centrale canadienne de signalement des cas d’exploitation sexuelle d’enfants sur Internet; EnfantsPortesDisparus.ca (www.EnfantsPortesDisparus.ca), un centre national de ressources et d’intervention sur les enfants disparus; Enfants avertis (www.enfantsavertis.ca), un programme interactif d’éducation à la sécurité personnelle pour les enfants de la maternelle jusqu’à la 9e année (3e secondaire); et Priorité Jeunesse (www.prioritejeunesse.ca), un programme qui aide les organismes de services à l’enfance à offrir un milieu sûr aux enfants dont ils ont la charge et à réduire les risques d’abus pédosexuels.

-30-

Renseignements

Carolyn Shimmin-Bazak, directrice des communications et de la recherche,

Centre canadien de protection de l’enfance

Bureau : 204 945-8074 Cellulaire : 204 801-6838     

Courriel : carolyn@protegeonsnosenfants.ca


Ville de montréal