La police des

Montréalais


Le conseil municipal approuve le projet d’optimisation de la police de quartier

30 octobre 2003

Montréal, le 30 octobre 2003 – Le projet d’optimisation de la police de quartier présenté par le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) a été adopté par le conseil municipal le 28 octobre dernier, avec une demande de modification. Au cours de cette séance du conseil, les membres ont souligné leur satisfaction quant à la qualité du travail effectué dans le cadre de ce projet et quant au processus de consultation qui a été mené.

Le Directeur du SPVM, Michel Sarrazin, s’est dit très heureux de la décision rendue par les membres du conseil : « Nous avons à cœur de concrétiser l’ensemble de ce projet que nous avons bâti en vue de répondre aux attentes de la population mais aussi d’améliorer le bon fonctionnement de l’organisation et sa capacité de remplir adéquatement sa mission. Nous avons écouté les citoyens de Montréal et pris en compte les préoccupations qu’ils nous ont soulevées quant à leur sentiment de sécurité. Nous pouvons maintenant aller de l’avant dans la réalisation de l’optimisation de la police de quartier en tenant compte de la modification qui nous a été demandée ».

La modification présentée par le conseil touche la carte territoriale proposée par le projet d’optimisation. Plus précisément, la demande de changement est que la partie ouest du poste de quartier 32 actuel (secteur du parc Jarry) ne soit pas transférée au poste de quartier 33 tel que prévu, mais qu’elle demeure dans son secteur actuel.

Un projet bénéfique pour Montréal

Selon le président de la Commission de la sécurité publique, Monsieur Peter B. Yeomans, l’optimisation de la police de quartier sera bénéfique sur plusieurs plans : « L’optimisation de la police de quartier propose des changements qui visent à répondre aux préoccupations des citoyennes et des citoyens de la ville de Montréal, des élus et du personnel du SPVM. Par ce projet, le Service a cherché à trouver des solutions gagnantes autant pour les personnes résidant sur le territoire montréalais que pour celles qui travaillent au Service. » Monsieur Yeomans a de plus félicité la direction du Service pour avoir mené à bon port ce projet et ce, de façon professionnelle. Il a également indiqué que le processus d’implantation du projet d’optimisation se réalisera de façon progressive et que la Commission de la sécurité publique suivra son développement avec intérêt.

Les principales mesures du projet d'optimisation

Le projet d’optimisation de la Police de quartier est le résultat d’une évaluation approfondie du modèle de police de quartier, amorcée cinq ans après son implantation, et d’un important processus de consultation mené auprès des citoyens et des élus au cours des deux dernières années. Ce projet prévoit différents changements dans le fonctionnement et la structure du SPVM en vue d’améliorer la prestation des services, de répondre aux attentes de la population et de corriger certaines lacunes observées dans l’organisation.

Les principales mesures que mettra de l’avant le SPVM pour optimiser la police de quartier sont :

  • d’augmenter la visibilité policière avec, entre autres, une augmentation de la patrouille à pied qui représenterait 20 000 jours par année de présence policière visible;
  • de faire des incivilités une véritable priorité notamment par l’ajout de 26 nouvelles catégories aux codes d’appels qui permettront de mieux identifier les problèmes et d’entreprendre des actions plus ciblées;
  • d’affecter des policiers spécialement à la sécurité routière;
  • de consolider les liens avec les partenaires;
  • de mieux informer les victimes, les plaignants et l’ensemble des citoyens notamment par la mise en place de processus d’informations de suivi des plaintes et par la promotion des outils d’informations destinés aux victimes ou témoins d’acte criminel;
  • de prioriser et assurer la qualité des services.

Restructuration des postes de quartier : maintien des 49 postes

Les postes de quartier sont les principaux acteurs en matière de réponse aux attentes de la population locale et, pour atteindre les objectifs d’optimisation, il était nécessaire de voir à leur renforcement, dont particulièrement les postes de quartier à fort volume d’appels et les plus petits postes. Pour ce faire, la direction du SPVM a décidé d’augmenter la masse critique minimale afin que tous les postes de quartier puissent remplir adéquatement leur mission. Cette augmentation se fera par la restructuration opérationnelle et administrative de 20 postes de quartier. Les 49 postes de quartier seront maintenus mais ceux-ci relèveront de 39 unités de commandement.

Le projet d’optimisation prévoit également différentes mesures pour renforcer la supervision dans les postes de quartier, le soutien en matière d’enquête ainsi que rapprocher le niveau décisionnel de la réalité locale.

Pour prendre connaissance de l’ensemble du projet, nous vous invitons à consulter le document «Optimisation de la Police de quartier» disponible sur le site internet du SPVM (www.spvm.qc.ca) dans la rubrique Nouvelles et publications, sous l’onglet Rapports.

-30-

Source :
Mireille Lux
Chargée de communication
Section relations médias
SPVM
Tél. : (514) 280-2015


Ville de montréal